Sports

Leclerc s’empare de la pole alors que Verstappen est à la peine

Le pilote Ferrari a été occupé dans la dernière partie des qualifications après avoir tourné dans l’avant-dernier virage lors de son tour de banque en Q3, mais le leader du championnat a ensuite été stupéfait lors de sa deuxième tentative.

Une course à 1m18.750s a confortablement marqué le tour le plus rapide du week-end alors qu’il remportait sa 13e pole position en F1 avec trois dixièmes d’avance sur son rival Verstappen.

Le champion en titre, qui détenait la pole provisoire après sa première tentative en Q3, a été contraint d’abandonner son dernier tour lancé après que sa Red Bull ait subi encore plus de manque de fiabilité et soit décédée au virage 3.

Verstappen, le meneur confortable de la Q2, n’a pas effectué depuis longtemps une course écrasante dans le dernier secteur pour se tailler un avantage de quatre dixièmes lors de son premier tour rapide dans la dernière partie des qualifications, affichant un temps de 1m 19.073s.

Cela l’a propulsé au sommet des écrans de chronométrage alors qu’il courait une puissante avance de 0,35 seconde sur le meneur provisoire Sainz tandis que Perez était troisième devant la paire Mercedes.

Leclerc était le grand nom, absent du sommet des temps après avoir jeté son premier tour en Q3 avec un tête-à-queue au virage 14 malgré la réalisation de cinq mini-secteurs parmi les meilleurs de la session au cours du tour.

L’essieu arrière de la Ferrari a tourné dans le côté gauche de l’étroite chicane quand, comme à Imola, il a attrapé trop de bordures. Il a ensuite bloqué les quatre pneus et immobilisé la voiture.

Leclerc était équipé d’un nouveau jeu de pneus tendres et s’est rendu relativement tôt au point culminant des qualifications. Il a quitté sa loge trois minutes et demie avant la fin.

Mais il a assemblé les deuxième et troisième secteurs les plus rapides pour viser la pole.

Verstappen a finalement pu redémarrer sa voiture après la panne d’électricité, et sa première tentative s’est avérée suffisante pour compléter la première ligne devant Sainz, qui a pris un dixième de retard avec un 1m 19.166s.

George Russell a mené l’effort renouvelé de Mercedes avec la quatrième place en dépassant Sergio Perez tandis que Lewis Hamilton est passé à la sixième place après que son premier tour de Q3 ait été blessé par un survirage dans le dernier virage.

Valtteri Bottas a pris la septième place pour Alfa Romeo devant Kevin Magnussen, tandis que Daniel Ricciardo est tombé à la neuvième place après que McLaren ait choisi de ne pas l’envoyer sur une deuxième attaque Q3.

Pendant ce temps, Mick Schumacher complète le top 10.

Lando Norris n’a pas fait le top 10 de 0,035 seconde car les commissaires ont abandonné son dernier tour lancé de la séance de 15 minutes pour avoir légèrement dépassé les limites de la piste au virage 12.

Le pilote McLaren, qui a également coupé la borne au virage 14, venait d’empêcher Mick Schumacher de se faufiler en Q3 avant que son tour ne soit suspendu et qu’il ne soit démonté.

Esteban Ocon a avorté sa deuxième tentative en Q2 pour s’attacher à la 12e place tandis que Yuki Tsunoda s’est classé devant son coéquipier d’AlphaTauri Pierre Gasly.

Le coureur français a eu des problèmes de sous-virage au virage 5 lors de son dernier run après avoir raté la quasi-totalité du FP3 après qu’un incendie se soit déclaré lors de son tour d’installation.

La recrue Alfa Romeo Guanyu Zhou a complété le top 15.

Les champions du monde Sebastian Vettel et Fernando Alonso ont été les plus gros scalps de la première partie des qualifications alors qu’ils ont été poussés dans les cinq derniers.

Le pilote Alpine Alonso, qui se préparait pour sa course à domicile, a été contraint d’abandonner son dernier tour lancé en raison, entre autres, d’un trafic précoce en provenance de Norris, mais les commissaires sportifs ne sont pas intervenus. Cela a fait d’Alonso la proie lorsque le tumulte habituel des temps meilleurs s’est installé tard.

De meilleurs tours de Pierre Gasly et Daniel Ricciardo ont assuré leur progression et ont ensuite fait chuter Vettel et Alonso aux 16e et 17e rangs du classement.

Vettel, qui a raté la limite de la Q2 de 0,07 seconde, a au moins réussi à dépasser son coéquipier Lance Stroll alors que le Canadien a emmené l’AMR22 rigoureusement testé et mis à jour à la 18e place seulement.

Alex Albon a dépassé son coéquipier de Williams, Nicholas Latifi, pour compléter la dernière ligne de la grille.

position conducteur équipe temps écart
1 Charles Leclerc Ferrari 1’18,750
2 Max Verstappen taureau rouge 1’19,073 0,323
3 Carlo Sainz Ferrari 1’19.166 0,416
4 George Russel Mercedes 1’19,393 0,643
5 Sergio Pérez taureau rouge 1’19,420 0,670
6 Lewis Hamilton Mercedes 1’19,512 0,762
7 Valtteri Bottas Alfa Roméo/Ferrari 1’19,608 0,858
8ème Kévin Magussen Haas/Ferrari 1’19,682 0,932
9 Daniel Ricardo McLaren/Mercedes 1’20,297 1 547
dix Michael Schumacher Haas/Ferrari 1’20,368 1 618
11 Lando Norris McLaren/Mercedes 1’20,471 1 721
12 Esteban Ocon Alpine/Renault 1’20,638 1 888
13 Yuki Tsunoda AlphaTauri/Red Bull 1’20,639 1 889
14 Pierre Gasli AlphaTauri/Red Bull 1’20,861 2.111
15 Zhou Guanyu Alfa Roméo/Ferrari 1’21,094 2 344
16 Sebastian vettel Aston Martin/Mercedes 1’20,954 2.204
17 Fernando Alonso Alpine/Renault 1’21.043 2 293
18 marche de la lance Aston Martin/Mercedes 1’21.418 2 668
19 Alexandre Alban Williams/Mercedes 1’21,645 2 895
20 Nicolas Latifi Williams/Mercedes 1’21,915 3.165

About the author

aratcho

Leave a Comment